Pourquoi mettre de la musique dans votre boutique ?

Selon une étude menée par LSA-Conso en 2014, la musique améliorerait le comportement d’achat et l’expérience générale lors de la visite. Nous allons aujourd’hui comprendre les enjeux de l’utilisation de musique dans votre boutique et comment mettre en place une stratégie musicale.

L’intérêt pour le consommateur

« 70% des clients trouvent que c’est agréable d’écouter de la musique pendant qu’on fait ses courses au supermarché. »

LSA-Conso

La musique ne sert pas uniquement à donner une ambiance à la boutique. En effet, bien que dans la majorité des cas, celle-ci est choisie pour « être agréable », la musique peut changer du tout au tout le comportement humain. Cette dernière peut notamment apaiser le stress en régulant le rythme cardiaque tout comme nous dynamiser, nous exciter. Ne vous est-il jamais arrivé de marcher inconsciemment au rythme de la musique d’une galerie commerciale? Vous comprendrez qu’une musique classique ou Lo-Fi n’aura pas les mêmes effets sur vous qu’un morceau de heavy metal …

Pour autant le choix de vos playlists doit correspondre à vos objectifs :

Souhaitez-vous plutôt faire rester vos clients dans votre boutique avec une musique au rythme lent ou fluidifier vos files d’attente avec une musique dynamique?

L’intérêt pour le personnel

« Un élément clé de la motivation des employés à 89% et les met quasiment tous de bonne humeur (96%) »

LSA-Conso

Un employé heureux dans son système managérial et plus globalement dans son entreprise, sera plus efficace, plus autonome et plus à même de pousser les clients à l’acte d’achat.

La musique permet également au personnel de s’intégrer aux valeurs de l’entreprise et de travailler comme lui dicte son métier. Par exemple vous retrouverez rarement les mêmes playlists chez un salon barbier exclusivement masculin ou chez une boutique de lingerie féminine. Les objectifs sont différents, ainsi que les employés, les clients et les valeurs.

Droits d’utilisation

Le droit d’auteur protège les œuvres pendant toute la vie de son auteur et jusqu’à 70 ans supplémentaires pour ses ayants droits. Au-delà, les œuvres tombent dans le domaine public. Elles deviennent ainsi libre de droit, c’est à dire libre d’exploitation sans pour autant avoir le droit de modifier ou dénaturer l’œuvre. Je doute cependant que vous voulez diffuser constamment de la musique classique du XVIIIè siècle dans votre boutique.

Faire les déclarations à la SACEM

Si vous souhaitez diffuser des musiques connues du grand public, vous devez faire les déclarations nécessaires à la SACEM en passant par ce lien :

https://clients.sacem.fr/autorisation-diffusion-musique-magasins-et-commerces

Cet organisme se chargera de vous fournir selon votre situation un droit d’exploitation de certaines musiques et vous fera un devis pour payer les redevances.

Attention, l’utilisation de musique sans déclaration peut vous valoir une peine de 3 ans d’emprisonnement et de 300 000€ d’amende.

Vous l’aurez bien compris, la musique représente un allié de choix pour créer une réelle identité de marque. Si vous souhaitez donner de la valeur à votre business au travers d’une stratégie musicale, je vous invite à me contacter dès maintenant via ce formulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *